,

SA SPÉCIFICITÉ

Rapidement, la réputation de l’ensemble a dépassé les limites de la commune…..pour quelles raisons

La raison première est le volume sonore inhabituel d’un si petit ensemble où le mélange d’un accordéon, de violons, de mandolines, le tout enveloppé par la chaude sonorité  de la clarinette produisait « une musique légère à laquelle nos oreilles ne sont plus habituées » !

L’originalité de cette sonorité provenait de la présence d’un instrument que l’on croyait voué au musée: la mandoline ,dans les mains d’une experte il est vrai, qui en devint l’emblème derrière une devise 

«SAUVEGARDONS LA MANDOLINE»

sauvegardons la mandoline

Hélas, malgré les nombreux appels et la venue de plusieurs candidats élèves, une seule personne a eu le courage de persévérer pour prendre place au sein de l’ensemble.

Un appel est lancé à d’anciens violonistes refusant de reprendre leur archet mais qui pourraient, en quelques mois,  devenir de bons mandolinistes puisque le doigté de leur main gauche est identique sur les deux instruments. Ils bénéficieront même du prêt d’un instrument.

A plusieurs reprises, les éléments de l’ensemble se sont présentés en formation de sextuor à plectre pour le grand bonheur d’un public surpris et enchanté, soit, première et seconde mandoline, mandole (qui joue presque le rôle de l’alto), mandoloncelle ( accordé comme le violoncelle mais comportant 5 doubles cordes), mandolone et guitare.

plectres

exposition plectres